JDebbouze_FForesti

L'humoriste a pris la défense de sa collègue, qualifiée de «diva» après ses deux représentations données lors du festival de Ramatuelle.

Florence Foresti a boudé les médias lors du festival de Ramatuelle, dans le Var, où elle s'est produite samedi et dimanche 1er et 2 août, et cela n'a pas été apprécié. Jamel Debbouze a donc pris la parole pour elle sur les réseaux sociaux. Accusée par Var Matin et Le Parisien d'avoir eu une attitude de diva lors de sa venue pour l'événement, l'humoriste a pris la défense de sa collègue sur Twitter.

«Florence est la plus drôle, gentille et avenante des artistes reçus au MDR [Marrakech du rire, NDLR]. Ceux qui l'ont rencontrée le savent...», a-t-il écrit, tout en publiant une photo de lui au côté de «Madame Foresti», du nom du dernier spectacle de la comédienne.

Florence Foresti s'est en effet fait éreinter par plusieurs médias après sa venue dans le Var. Dans Var Matin, on pouvait lire un billet dur intitulé «À Ramatuelle, les caprices de Madame Foresti». «C'était drôle, c'était enlevé. Ce n'était pas dans le journal dimanche. Tout simplement parce que Florence Foresti a refusé d'être photographiée samedi soir pour l'ouverture du 31e Festival de Ramatuelle. Il faut dire que les deux représentations de Madame Foresti [...] affichent complet. Alors à quoi bon perdre son temps avec les médias qui, quoi qu'il arrive, annoncent ses spectacles?», écrit le quotidien régional.

«Malheureusement, ce type de comportement qui punit autant les lecteurs que les organisateurs est de plus en plus fréquent. Tiens, la dernière à nous avoir fait le coup il y a un mois à Monaco, c'est Lady Gaga, que Madame Foresti parodie fort bien. De là à vouloir lui ressembler...», est-il encore écrit dans le journal.

Florence Foresti modifie les règles du jeu

De son côté, un journaliste du Parisien n'a pas été plus tendre en décrivant Florence Foresti, arrivant au théâtre de Ramatuelle avec ses lunettes noires sur le nez, ne lâchant un seul «bonjour» au personnel du festival dans la journée. Le journal rappelle ainsi que l'humoriste n'a voulu accorder aucune interview, alors que les médias locaux ont l'habitude de passer du temps avec les artistes invités lors de l'événement.

Et «les exigences de Foresti ne s'arrêtent pas là». Impossible de «photographier les premières minutes du show - comme le veut la coutume». De même, l'artiste n'a pas daigné se montrer lors de la soirée privée qui réunit chaque année après l'ouverture les équipes du festival, les médias et les partenaires. «De mémoire de Varois, on murmure qu'à une exception près, aucun artiste n'a refusé d'y passer quelques minutes», évoque encore le journaliste.

Si Jamel Debbouze a pris la peine de défendre sa consœur, Florence Foresti, elle, n'a toujours pas commenté son comportement lors du festival de Ramatuelle. Les organisateurs de l'événement ont quant à eux jugé bon de publier un communiqué dans lequel ils ont expliqué que «Florence Foresti a remercié et salué chaleureusement les équipes du festival de Ramatuelle, avec lesquelles il n'y a eu absolument aucun problème».

Communiqué de presse du Festival de Ramatuelle sur @florenceforesti @le_Parisien @BFMTV @gala @metronews @Var_Matin pic.twitter.com/JMxHCEbKpz

LeFigaro.fr