SLeFoll

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, sera aujourd'hui en Corse pour faire le point sur le plan de lutte contre la Xylella fastidiosa.Il se rendra notamment dans la zone "infectée".Document Corse-Matin

 

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, sera aujourd'hui en Corse pour faire le point sur le plan de lutte contre la Xylella fastidiosa. Il se rendra notamment dans la zone "infectée".Aocument Corse-Matin

 

Les fronts se succèdent pour le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. Faisant face à la mobilisation nationale des éleveurs, le membre du gouvernement débarquera aujourd'hui en Corse, afin d'y faire un point sur le plan de lutte contre la bactérie Xylella fastidiosa, découverte sur un plant de polygale à feuilles de myrte à Propriano la semaine dernière.

 

Alors que les incertitudes planent encore, notamment sur la souche du plant infecté, le ministre mènera un programme relativement dense. Tout débutera à Bonifacio, dès 10h35, sur le port. Il doit rencontrer les agents de l'État chargés des contrôles préventifs.

 

Sur place, celui-ci participera à une inspection d'un bateau en provenance de Sardaigne. Un sujet de plus en plus sensible. Plusieurs agriculteurs corses dénoncent le manque de contrôles des marchandises en provenance du voisin sarde, en craignant l'arrivée de fléaux dans l'île, déjà frappée par la fièvre catarrhale et le cynips. Et malgré l'arrêté préfectoral de fin avril interdisant l'importation de 200 espèces végétales, plusieurs voix ont d'ailleurs critiqué l'État quant à la Xylella fastidiosa. Motif : un manque de contrôles des marchandises et des espèces végétales importées, alors qu'à l'opposé d'autres parlaient d'une impossibilité d'inspecter tous les véhicules - notamment de particuliers - arrivant en Corse.

 

Lutte contre la bactérie

 

Une heure plus tard, à 11h30, toujours à Bonifacio, Stéphane Le Foll se rendra dans une exploitation oléicole, plus précisément celle de Fabienne Maestracci. Le choix n'est pas anodin. Puisque la filière oléicole corse pourrait être durement frappée par la Xylella fastidiosa, avec quelque 200 autres espèces végétales. Dans la région des Pouilles, au sud de l'Italie, plus d'un million d'oliviers ont été infectés. Les images de feuilles sèches, de couleur orange, inquiètent grandement les oléiculteurs corses, d'autant que la filière s'est modernisée et progresse.

 

En deuxième partie de son déplacement en Corse, le ministre de l'Agriculture se déplacera à Propriano, l'épicentre des craintes, où le plant infecté a été identifié. À cet endroit, Stéphane Le Foll ira notamment sur le lieu de prélèvement d'un végétal suspect en "zone tampon", d'une dizaine de kilomètres et établie par le récent arrêté préfectoral. L'occasion de rencontrer les personnels de la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (Fredon) de Corse, propulsés sur le devant de la scène et devenus d'une importance capitale concernant la lutte contre la bactérie.

 

Plus d'informations dans Corse-Matin du 29 juillet.