Le 20 juillet à 17h26 par charentelibre.fr | Mis à jour il y a 8 heures

GensacLP

Des employés de la SNCF ont dû lever manuellement des barrières de passage à niveau afin de permettre aux véhicules de passer.. PHOTO/Photo G.B.

Des employés de la SNCF en train de lever manuellement des barrières de passage à niveau afin de permettre aux véhicules de passer: c’est la scène un peu surréaliste vécue par des automobilistes depuis ce lundi matin à Gensac-La Pallue.

A plusieurs reprises, et à au moins deux endroits différents sur la ligne du train express régional Royan-Angoulême, les barrières sont restées fermées alors qu’aucun train ne circulait, contraignant les conducteurs à faire demi-tour pour s’en aller franchir la voie ferrée ailleurs.

Sur la D 158 d’abord, le phénomène s’est produit à deux reprises, à 8h et vers 13h. Sur la D 736 ensuite, dans la matinée puis vers 15h, une barrière sur deux cette fois ne se relevait pas.

Selon des témoignages d’automobilistes, des incidents similaires se sont produits également sur la RD 49, vers 12h30, au passage à niveau où s’est produit le tragique accident qui a coûté la vie à Claude Bonnaudeau et son fils Damien,
vendredi soir
.

La SNCF a dépêché des équipes sur place. Selon l'un des techniciens, ces incidents sont consécutifs à des problèmes de tension insuffisante des batteries servant au fonctionnement du levage des barrières.

CHARENTELIBRE.fr