Si la formule de calcul officielle, qui fait intervenir le niveau actuellement très bas de l'inflation, est respectée, le taux pourrait reculer à 0,50 %.

AFP    Publié le 20/07/2015 à 11:17 | Le Point.fr

LivretA

L'association de consommateurs CLCV a plaidé lundi pour le maintien à 1 % du taux du Livret A, notamment pour protéger l'épargne des personnes à revenus moyens ou modestes. Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a la main dans ce dossier.

Si la formule de calcul officielle, qui fait essentiellement intervenir le niveau actuellement très bas de l'inflation, est respectée, le taux du Livret A pourrait reculer à 0,50 %. Mais Christian Noyer, qui doit se prononcer au plus tard mardi, peut décider seul de l'appliquer ou peut décider d'y déroger. Dans ce cas, le dernier mot revient alors au gouvernement. Or, pour la CLCV, « le taux du livret agit comme une protection de l'épargne des personnes à revenus moyens ou modestes, ces derniers ayant tendance à garder durablement leurs fonds sur ce support ». Cette « épargne de précaution » est peu mobile car réduite, et sa « valorisation dépend très étroitement de l'évolution du taux du livret A », souligne l'association.

La France est par ailleurs « l'un des pays en Europe qui comptent la plus faible part de comptes de dépôt rémunérés », ce qui constitue un « certain privilège » pour les banques françaises, estime la CLCV. « Les pouvoirs publics doivent prendre en compte ce fait et accorder en contrepartie une rémunération un peu significative du livret A. »

L'évolution du taux du livret A représente enfin, selon l'association, un « réel marqueur psychologique d'évolution du pouvoir d'achat » et une baisse sous le seuil de 1 % « serait considérée comme un signe récessif », avance l'association. Depuis la création de ce produit d'épargne en 1818, son taux n'a jamais été inférieur à 1 %.