La Sécurité routière confirme que les kits mains-libres seront interdits au volant. A partir du 29 juin, les conducteurs en infraction risqueront de payer une amende.

Mise à jour en bas d'article

Après avoir averti les automobilistes en janvier dernier, le gouvernement confirme l'interdiction prochaine des kits mains-libres filaires ou Bluetooth pour les conducteurs. A partir du 29 juin, ces systèmes munis d'oreillettes ne seront plus autorisés pour les chauffeurs de voitures, camions, deux-roues et vélos.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur précise : « Sur la recommandation du Conseil national de la Sécurité routière, j'ai ainsi décidé, sur le modèle de l'interdiction du téléphone tenu en main, d'interdire l'usage au volant de tous les systèmes nécessitant des écouteurs, des oreillettes ou des casques ».

L'interdiction fait partie d'une série de vingt-six mesures annoncées par le ministère de l'Intérieur en vue de renforcer la sécurité sur la route. Elles devraient prendre effet avant ces vacances d'été.

OreillettesML

Lorsque la mesure sera effective, les conducteurs en infraction pourront recevoir une amende. Le montant exact de cette dernière reste encore à définir mais actuellement, toute personne surprise en train de téléphoner au volant (avec son terminal à la main) risque une contravention de 135 euros et un retrait de trois points sur le permis de conduire.

 

Les moyens de continuer de téléphoner au volant


Si le gouvernement confirme bel et bien l'interdiction d'utiliser ce type de dispositif, il est toujours autorisé de téléphoner au volant. Plusieurs moyens permettent à ce jour de passer ou recevoir un appel tout en demeurant dans son habitacle. La mesure du ministère de l'Intérieur ne concerne en effet que certains types de kit mains libres, d'autres services passent donc « sous le radar » des autorités.

C'est notamment le cas des systèmes embarqués. Qu'ils soient présents à la construction du véhicule ou intégrés par la suite, ils permettent de passer un appel sans aucune oreillette. Un haut-parleur assure la discussion avec un interlocuteur sans qu'il soit nécessaire de lâcher son volant. Plusieurs constructeurs comme Parrot, Supertooth, Jabra ou bien encore Plantronics proposent déjà des solutions de ce type que chacun peut installer dans son véhicule.

AppEmbarquésCertains d'entre eux peuvent même se brancher sur la prise allume-cigare du véhicule. Le dispositif se connecte ensuite au téléphone via le Bluetooth. Si l'utilisation de ces systèmes reste donc autorisée, le gouvernement préconise cependant de se garer lorsqu'un appel est passé par le conducteur.


Mise à jour

Le décret venant réglementer l'utilisation des kits mains-libres a été publié au Journal Officiel. Il entre donc en application dès ce lundi. Il interdit à « tous les conducteurs de porter à l'oreille tout dispositif susceptible d'émettre du son » (sauf pour les porteurs d'appareils électroniques correcteurs de surdité).

S'ils ne respectent pas cette obligation, les conducteurs encourent une amende de 135 euros et un retrait de trois points sur le permis de conduire. Par exception, les systèmes déjà présents dans les voitures ou sur les casques de motos « qui ne nécessitent le port à l'oreille ou la tenue en main d'aucun dispositif  » demeurent autorisés.

(Publication initiale, mercredi 08 avril)

Clubic.com