Sterdyniak,  France inter

Par Anne-Sophie Jacques le 19/03/2013

Un pour, une contre : la mesure de taxe sur les dépôts bancaires à Chypre divise même au sein de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Céline Antonin, sur le Monde.fr, craint que la mesure déstabilise la zone euro quand Henri Sterdyniak, sur France inter, y voit une belle occasion de s’attaquer aux paradis fiscaux.

Que l’accord de taxation des dépôts bancaires chypriotes divise nos abonnés, c’est somme toute banal, mais qu’il divise les économistes de l’OFCE, c’est plus surprenant. Lundi en fin de journée, Lemonde.fr interroge Céline Antonin du département analyse et prévision de l’Observatoire. L’économiste n’est pas vraiment emballée par une taxe sur les dépôts qui risque de fragiliser l’économie chypriote mais aussi la zone euro. Selon elle, cette taxe, "associée à un relèvement de l'impôt sur les sociétés, risque de faire fuir les capitaux étrangers et, encore une fois, les capitaux russes. D'autre part, cette ponction sur la richesse des ménages va provoquer une chute de la consommation et, par conséquent, un effet récessif sur le produit intérieur brut."   (...)

Lire  ARRETSURIMAGES.net