Uderzo, in extenso est visible au Vaisseau Moebius jusqu'au 3 mars. Photo Renaud Joubert

Deux à trois semaines, c'est le temps qu'il va falloir pour démonter tous les chapiteaux du Festival de la BD. Mais quand c'est fini, il y en a encore. La preuve avec les expos qui jouent les prolongations en ville et ont, pour beaucoup, l'avantage d'être gratuites !

>> Uderzo, in extenso

C'est le cas de l'expo phare du Festival sur le dessinateur d'Astérix.

Jusqu'au dimanche 3 mars, au Vaisseau Moebius.

>> Les Arcanes d'Andreas

Même prolongation pour la centaine de planches et d'illustrations originales des Arcanes d'Andreas, l'auteur de Rork et Capricorne.

Jusqu'au dimanche 3 mars, au Musée d'Angoulême.

>> The Hoochie Coochie

La maison d'édition et ses Livres imprimés à l'encre et à l'huile de coude restent en place encore plus longtemps.

Jusqu'au dimanche 24 mars au Musée du Papier.

>> L'Apocalypse

Des planches originales de quatre auteurs de la nouvelle maison d'édition de Jean-Christophe Menu (ancien de L'Association) sont exposées chez Cax, l'antiquaire vintage.

Tous les vendredis et samedis en février, chez Cax, rue du Sauvage.

>> Histoire du festival

De leur côté, les Archives municipales proposent de revivre en images les grands moments de l'histoire du Festival de la BD, grâce aux photos extraites de son fonds.

Jusqu'au vendredi 29 mars, aux Archives municipales, avenue Jules-Ferry.

>> Au nom de la loi

Pour l'expo du tribunal d'Angoulême, mieux vaut se presser: elle ferme à la fin de la semaine.

Jusqu'à vendredi soir, au tribunal.

Restent aussi les expos payantes du Musée de la Bande dessinée. De quoi faire gonfler un peu plus les bons chiffres de la Cité de la BD: 15.913 personnes ont fréquenté le musée, les expos, les projections et rencontres pendant les quatre jours du festival. A voir, donc:

  • Des expos aussi au musée de la BD

 

«Dalí par Baudoin»

 

Jusqu'au 24 mars.

«Carte blanche à Jean-Claude Denis.»

Où le Grand Prix 2012 a effectué son propre parcours dans l'exposition permanente du Musée de la BD, puisant parmi les 400 documents présentés ceux qui lui paraissent les plus remarquables.

Jusqu'au 28 avril.

Musée de la BD, quai de la Charente. Tarifs: 4€ et 6,50€.

5 Février 2013 | 04h00 - Mis à jour | 06h52

CHARENTELIBRE.fr