L'Europe est le premier partenaire commercial de la Grande Bretagne. Et les échanges entre l’Allemagne et la Grande-Bretagne ont atteint 150 milliards d’euros entre septembre et janvier 2012.

David Cameron propose un référendum sur l'Union européenne d'ici 2017. Le Premier ministre britannique a cédé aux sirènes des plus eurosceptiques de son camp. Mais il rappelle aussi son attachement au maintien de son pays dans l'Union. Notamment parce que la Grande-Bretagne n'a aucun intérêt économique à quitter la zone.

L'Europe est évidemment le premier partenaire commercial de la Grande Bretagne, avec deux tiers des exportations britanniques destinées au marché européen. Mais le fait marquant de l'année 2012, c'est que l'Allemagne a nettement intensifié ses échanges avec Londres, passant ainsi même devant la France, à 3 milliards d'euros près. Ainsi selon les derniers chiffres publiés par la Bundesbank, les échanges entre Berlin et Londres ont atteint 153 milliards d'euros sur la période janvier-septembre 2012, contre 150 milliards pour le couple franco-allemand.

Une information qui fait d'ailleurs jaser outre-manche car les exportations vers l'Allemagne ont augmenté de 20% l'année dernière. L'Allemagne, partenaire commercial de 1er rang pour Londres. L'Allemagne qui s'est d'ailleurs empressée de réagir au projet britannique de référendum sur un maintien ou non du pays dans l'Union. Berlin appelle ainsi son partenaire à rester un membre constructif et actif en Europe.

Sidonie Watrigant  - Le 23/01/2013 à 17:17 - Mis à jour le 23/01/2013 à 18:17

 

BFMTV.com