Selon le syndicat Sud, 90 postes vont être supprimés dans la zone Charente-Périgord .

« La direction du Crédit Agricole Charente-Périgord a présenté ses vœux au personnel pour l'année 2013 : supprimer 90 emplois ! » François Vasquez, délégué syndical Sud, ne décolère pas depuis l'annonce de réorganisation présentée par le Crédit Agricole Charente-Périgord, qui a son siège à Soyaux, en Charente.

Selon les syndicats, la direction entend supprimer « 38 postes en contrat à durée indéterminée et ne pas renouveler 52 emplois de remplacement en contrat à durée déterminée » dans son réseau d'agences en Dordogne et en Charente. La direction a toutefois précisé qu'il n'y aurait pas de licenciements économiques, uniquement des départs dits « naturels » (retraite, démission…) qui ne seraient plus remplacés.

Agences rurales en question

Ce qui choque le syndicat, c'est que le plan est annoncé malgré de très bons résultats financiers. « Au niveau national, le résultat d'exploitation cumulé des 39 caisses régionales est supérieur à 5 milliards d'euros », relève François Vasquez.

« Des tests dans les secteurs de Bergerac, Belvès et Nontron sont en cours. L'idée est de ne plus affecter un salarié à une agence précise mais de le faire tourner sur un secteur géographique. » Le représentant Sud craint la fermeture, à terme, des petites agences rurales. « Un salarié tournera sur plusieurs agences, mais il ne pourra pas être partout en même temps. Les horaires d'ouverture de ces agences risquent d'être réduits et il y aura moins de clients. Jusqu'au jour où la direction décidera de fermer », pronostique-t-il.

Au contraire, la direction du Crédit Agricole indique que sa volonté est de « maintenir sa présence sur le territoire », d'« assurer la proximité de compétence à ses clients où qu'ils se trouvent » et de « continuer sa politique active de recrutement ». Elle précise que « 192 personnes ont été embauchées depuis 2009 en Charente et en Dordogne ».

Publié le 04/01/2013 à 06h00 - Par Marie Gasc

SUDOUEST.fr