Siège du Crédit Agricole à Soyaux
 

Le Crédit Agricole Charente-Périgord a annoncé aux représentants du personnel sa volonté de supprimer 90 emplois sur les 1230 que compte actuellement la Caisse régionale sur les départements de la Charente et de la Dordogne.

Malgré l’opposition unanime des élus, la décision a été confirmée pour être opérationnelle fin 2013. C'est en tout cas ce qu'annonce le syndicat Sud dans un communiqué.

Il n'est pas question de licenciement mais du non remplacement de 38 salariés partant à la retraite ainsi que du non renouvellement de 52 CDD.

SUD dénonce "un plan social déguisé de convenance financière et en appelle à la mobilisation citoyenne des salariés mais aussi des sociétaires de la banque pour inverser une décision scandaleuse au vue des profits accumulés au détriment de l’emploi et des conditions de travail".

"Malgré un résultat brut d’exploitation de 103,2 millions en 2011, un total de bilan de 7,434 milliards dont 742 millions de fonds propres, un coefficient d’exploitation de 56% et un ratio de solvabilité Bâle II de 14,08%, la Direction du Crédit Agricole Charente-Périgord s’inscrit dans une idéologie nationale de rigueur sociale", déplore le syndicat.

Il croit savoir que les agences les excentrées sont menacés à terme faute de personnel suffisant pour les ouvrir.

Sud annonce qu'il s'opposera par tous les moyens à la mise en œuvre de ces 90 suppressions d’emplois en Charente et en Dordogne.

3 Janvier 2013 | 15h19 - Mis à jour | 15h19

CHARENTELIBRE.fr