La Palestine a franchi un pas à la fois symbolique et important en obtenant le statut d'Etat observateur à l'issue du vote qui s'est déroulé à l'Assemblée générale de l'ONU, le 29 novembre.

Il lui en reste certes bien d'autres à franchir pour devenir un Etat reconnu de façon pleine et entière par la communauté internationale, et en particulier par Israël et les Etats-Unis, qui ont l'un et l'autre voté contre sa présence à l'ONU. Et n'ont pas fait preuve, loin s'en faut, d'une vision constructive :  l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice, a estimé que la résolution adoptée par une large majorité d'Etats (138 sur 193 membres) "sèmera de nouveaux obstacles sur la voie de la paix. Le Premier ministre israélien a pour sa part affirmé que "la résolution de l'ONU ne changera rien sur le terrain et ne fera pas avancer l'instauration d'un Etat palestinien, au contraire".

Dessin de Tom paru dans Trouw

COURRIERINTERNATIONAL.com