Orages secs ou de chaleur : explications... Coucher de soleil Grele (APPLICATION METEO - REPORTER MOBILE) ss


Quelques orages dimanche après-midi le long de la façade atlantique

Quelques orages isolés ont éclaté dimanche après-midi dans l'Ouest, principalement en Charente-Maritime. Ces orages n'ont pas été systématiquement accompagnés de fortes précipitations, bien que l'activité électrique (impacts de foudre et éclairs) aient été constatés.

A Oléron, aucun des 2 pluviomètres de l'île n'a recueilli de précipitations... Et pourtant un orage a éclaté, foudroyant deux personnes, dont une grièvement ...

Un orage sans pluie ? Est-ce possible ?

L'orage survenu sur l'île d'Oléron dimanche après-midi s'est produit dans un contexte météo bien particulier. Le nuage s'est développé en altitude dans une atmosphère instable. Mais au niveau du sol, l'air très chaud et très sec a limité l'extension verticale du cumulonimbus qui a été à l'origine de cet orage.

Conséquence, la base du cumulonimbus était très élevée (vers 4000 mètres d'altitude au lieu de 1000 mètres habituellement). Les précipitations qui se trouvaient juste au-dessous la base du cumulonimbus se sont évaporées avant d'atteindre le sol en raison de la sécheresse de l'air.

Cela se traduit, à l'oeil nu, par un rideau de pluie à la base du nuages qui s'arrête net avant de toucher le sol (on appelle ce type de phénomène "virgas").

Ce type de cumulonimbus, certes moins développé qu'un cumulonimbus "classique" dont l'extension verticale peut atteindre plus de 15 km, paraît donc plus inoffensif. Il n'en reste pas moins qu'ils peuvent s'accompagner d'activité électrique, généralement très faible... Mais suffisante, hélas, comme ce fut le cas hier à Oléron, pour provoquer quelques éclairs...

Une situation météo "limite" car elle ne présentait pas de danger particulier pourtant... Mais ces orages de chaleur, même s'ils sont moins organisés que les perturbations orageuses classiques, peuvent, on vient de le voir, revêtir un caractère potentiellement dangereux.


Nouveaux violents orages dans la régon de Tarbes hier soir : 5 personnes foudroyées


Après une journée très chaude, des orages très localisés mais violents se sont déclenchés sur le département des Hautes-Pyrénées lundi soir. Ces orages, comme ceux survenus dimanche à Oléron, ont donné peu de pluie mais l'activité électrique soudaine et intense a provoqué dans un parc d'attraction à Argeles-Gazost le foudroiement de 5 personnes. La foudre a frappé des câbles dans un part d'attraction de type "accro-branche" , vers 14h30, au moment où la direction du parc venait d'entamer une procédure d'évacuation en raison des conditions atmosphériques. Un total de 25 autres personnes ont été choquées par la foudre.


Violents orages également dans le Puy-de-Dôme, à Besançon et Mulhouse

Après un nouvelle journée caniculaire (on a relevé 36°C à Clermont-Ferrand lundi après-midi), de violents orages se sont développés sur Clermont-Ferrand. Accompagnés de chutes de grêle et d'une intense activité électrique, on a relevé 32 mm de pluie en 1 heure et une chute de plus d'une quinzaine de degrés de la température (de 36 à 21°C entre 18 et 20 heures).
A la station de Cézeaux (agglomération de Clermont-Ferrand), le pluviomètre a recueilli 46 mm de pluie sous l'orage.

Un orage a également éclaté à Besançon (25) ; il a apporté près de 22 mm de pluies en une heure, avec des chutes de grêle. La température est passée de 30 à 20°C pendant l'orage.

Enfin à Mulhouse (68), on a relevé 17,4 mm de pluie en une heure dans le sud de l'Alsace. Là aussi, cet orage localisé s'est accompagné de chutes de grêle.


D'autres orages localisés mais violents attendus aujourd'hui mardi


Le recul de la canicule s'accompagne d'orages très localisés mais violents ; ce sera encore le cas aujourd'hui entre l'Auvergne, le nord de Rhône-Alpes, le Jura et les Ardennes. D'autres orages sont attendus près des Pyrénées. Retrouvez toutes les prévisions heure par heure sur votre ville par téléphone au 3201*

Dernière modification le mardi 21 août 2012 à 20h14

LACHAINEMETEO.com

 

Voir aussi ! Canicule et orage de grêle ne sont pas incompatibles