10/11 -  Jean-François Tournepiche va avoir de noiuveaux trésors à exposer au musée d'Angoulême.

Les paléontologues vont de bonnes surprises en bonnes surprises à Angeac-Charente. Il y a quelques jours, Jean-François Tournepiche, conservateur du musée d’Angoulême, Ronan Allain, maître de conférence au Muséum d’histoires naturelles de Paris, et Jean-Michel Mazin, directeur de recherche au CNRS, s’enorgueillissaient d’avoir découvert une véritable forêt engloutie dans les carrière Audouin.

C’était en fait la forêt qui cachait l’arbre: un énorme conifère couché dans l’argile depuis 130 millions d’années, haut de plus de 9 mètres. L’un des plus gros tronc d’arbre - voire le plus gros - jamais mis au jour en Europe.«On en avait trouvé un pendant les fouilles à Cherves il ya quelques années, aujourd’hui exposé au Musée d’Angoulême, mais il ne faisait que 3,50m de haut. C’est exceptionnel d’en trouver d’aussi grands et aussi bien conservés», explique Jean-François Tournepiche.


Les fouilles 2012, qui s'achèvent vendredi, auront également été marquées par la découverte de nouveaux os du sauropode propriétaire du fémur retrouvé il y a deux ans.«On a aussi découvert deux espèces nouvelles: une autre race de dinosaures carnivores et deux vertèbres d’un ankylosaure, une sorte de dinosaure cuirassé», apprécie Ronan Allain, impatient d’étudier de plus près toutes ces trouvailles. 

Plus d'infos demain dans CL.

21 Août 2012 | 15h32 - Mis à jour | 15h43 - Anne KERJEAN

CHARENTELIBRE.fr