Cinq ans après son inauguration, le parc des Brandes a Soyaux ne désemplit pas. Entre les touristes qui s'y arrêtent pour pique-niquer et les vacanciers attirés par l'Accro-parc, c'est le succès de l'été.

Entre l'Accroparc, les jeux et terrains de sport à disposition et les tables de pique-nique,
le tout bien ombragé, le parc des Brandes a tout les atouts pour séduire. Photos CL

Sur le parking, plusieurs dizaines de voitures s'alignent. Les immatriculations se suivent mais ne se ressemblent pas: 16 bien sûr, mais aussi 35, 44, 27, 79, 59. Comme tous les jours ou presque depuis le début de l'été, le parc des Brandes à Soyaux fait le plein.

«C'est vraiment très agréable de pouvoir faire une pause comme ça, c'est un endroit magnifique» témoigne Sylvie, qui file vers la Dordogne avec sa famille. Grâce à la proximité de la route, le parc des Brandes est devenu le lieu privilégié des touristes, qui s'arrêtent sur le chemin des vacances pour profiter d'un petit pique-nique à l'ombre des pins.

Mais les Angoumoisins aussi y prennent petit à petit leurs habitudes. Des habitants de Soyaux, mais pas seulement: certains font des infidélités aux deux autres parcs du Grand-Angoulême, Frégeneuil et Saint-Yrieix, trouvant de nouveaux avantages au petit dernier.

Une friterie en 2012 une ferme en 2013 ?

«On habite près de Frégeneuil, on avait envie de changer un peu», raconte la famille Etchevers, venue pour une journée de détente. «Ici, c'est quand même beaucoup plus calme. Il y a plein de petits coins où on peut être tranquille. Et avec les pins, on se croirait presque dans les Landes, c'est dépaysant !» Autre avantage non négligeable: «Les WC sont super-nickel.» Des toilettes sèches, installées il y a quelques mois par la mairie, pour un coût de 47.000 €.

Avec l'arrivée l'an dernier de l'Accro-parc et la construction du nouveau rond-point pour fluidifier le trafic, la fréquentation a explosé. À tel point que les riverains du lieu-dit Le Grand Lac se plaignent de voir des voitures et même des bus garés n'importe comment au bord de la route.

Magali Sevrant, de Puymoyen, est une habituée de l'endroit. «Mes enfants sont des fans de sports, et ici, c'est plus sportif, entre l'Accro-parc, les terrains de volley, de basket, etc., raconte la jeune maman. Dans la voiture, on a tout ce qu'il faut, raquettes, balles et ballons !»

Une jolie reconversion pour le parc des Brandes. Avant d'être un parc, les Brandes ont été un zoo, fermé en 1992. Pendant près de quinze ans, le site est resté en friche. Magali Sevrant s'en souvient. «À ce moment-là, on ne venait jamais dans le parc. Personne n'y allait d'ailleurs, on avait trop peur de tomber sur des gens bizarres...»

Mais en 2005, la ville décide de reprendre en main ces six hectares et demi. Elle installe des jeux, plante des arbres, trace des chemins. Deux ans plus tard, l'inauguration du parc signe un nouvel âge d'or pour le site.

Fabien Demonceaux, gérant de l'Accro-parc, en est l'un des - heureux - premiers témoins. «On a fait un beau mois de juillet et un très beau début d'août.» Soit environ 4.500 entrées pour juillet, mieux que l'an dernier. Tous les jours, il voit des familles «qui viennent passer la journée sur l'aire de jeux, ou juste pique-niquer». Selon lui, le développement du parc des Brandes est en marche.

Juste à côté de l'Accro-parc, la famille Emming a installé sa pépinière il y a quelques années. «Il nous fallait une activité pour compléter, explique Annick. Quand l'Accro-parc et le nouveau rond-point sont arrivés, on s'est dit qu'il manquait quelque chose.» Après un an de réflexion, ils se lancent et ouvrent La Friterie, un snack de spécialités belges, dont la fameuse fricadelle, popularisée par le film Bienvenue chez les Ch'tis. Ouvert au début de cet été, le snack des Emming a profité de l'afflux de touristes. La friterie, qui possède une très jolie terrasse au milieu des arbres, est aussi très prisée par les employés des zones commerciales de Soyaux, «qui viennent y passer leur pause déjeuner».

Les Emming pensent ajouter une autre activité l'an prochain: une petite ferme, avec des poules, des ânes, des poneys, en visite gratuite. Un simple projet pour l'instant.

Saint-Yrieix, Frégeneuil ou Soyaux ?

Il y a donc, à présent, trois grands parcs dans l'agglomération d'Angoulême, avec chacun ses points forts.

Saint-Yrieix est le seul à proposer une baignade surveillée, avec plage. Idéal pour les familles qui n'ont pas les moyens de se rendre à Nautilis ou d'aller à la mer.

A Frégeneuil, c'est l'abondance de verdure qui plaît. Le parc semble s'étendre à perte de vue et les nombreux arbres permettent une pause lecture très agréable à l'ombre. Il y a aussi la buvette, rendez-vous des retraités du coin qui viennent jouer aux cartes, les nombreux jeux pour enfants, dont un petit Accro-parc. Autre bon point, le parc est «fermé», donnant un sentiment de sécurité aux parents.

A Soyaux, le parc des Brandes se démarque par son calme. Même s'il est situé au bord de la route, le terrain vallonné offre la possibilité de s'isoler. L'Accro-parc est bien sûr la raison principale du pic de fréquentation depuis deux ans. Il a permis à de nombreux visiteurs de découvrir ce site inauguré en 2007, et d'y prendre leurs habitudes.

20 Août 2012 | 04h00 - Mis à jour | 14h17 - Élise RENOLEAU

CHARENTELIBRE.fr