Après Frégeneuil, l'Angoumois a désormais un nouveau parc aventure dans les arbres, cette fois pour petits et grands. Fabien Demonceaux est à l'origine des deux projets.

Lundi 11 juillet 2011 à 06h00 Par mathilde tournier

Dès le jour de l'ouverture, les arbres de la base de loisirs des Brandes étaient assaillis d'apprentis Tarzan en quête de sensations.  photo m. t.

«Vous êtes tous équipés ? » Sanglés dans leur baudrier, les enfants acquiescent et suivent la monitrice dans un cliquetis de mousquetons. Voyant s'éloigner son frère aîné, Mila, 4 ans, quémande elle aussi. « Tu es trop petite », la raisonne Chantal, sa grand-mère. Mila fait la moue.

Depuis 11 heures ce lundi 4 juillet, les arbres du parc « Accrobranche » de Soyaux, sur l'aire de loisirs des Brandes, accueille les petits grimpeurs. Le temps est radieux et Fabien Demonceaux n'aurait pu rêver mieux pour un premier jour.

Gérant de la société Nature sensations aventures, cet éducateur sportif a pris de la hauteur en ouvrant le parc de Frégeneuil il y a tout juste un an. Un parcours dans les arbres pour les bambins, qui a vite trouvé son public. « Nous n'avions pas fait beaucoup de pub, mais la fréquentation a suivi », se félicite-t-il. L'originalité de cette activité dans l'Angoumois - le seul autre parc aventure de Charente se situe à Massignac - y est certainement pour quelque chose.

De 3 à 103 ans

Fort de son succès, Fabien Demonceaux a saisi la liane en vol : il a imaginé un parc de la même nature, mais dédié au plus grand nombre. « De 3 à 103 ans ! », rigole-t-il. Les grands-parents assis à l'ombre, spectateurs des exploits de leurs bouts de chou, poussent des soupirs de scepticisme. Dans les arbres, les apprentis Tarzan sont effectivement dans leurs vertes années. « Mais aujourd'hui, il y a le centre de loisirs », relativise Fabien Demonceaux.

Pour attirer un public diversifié, plusieurs parcours ont été élaborés, en fonction de la hauteur et du niveau physique. Blanc pour les tout-petits (à partir de 3 ans), vert pour les enfants (1), bleus pour les ados et les adultes (1), rouge pour les expérimentés. « Au fur et à mesure, on va réajuster les parcours, note Fabien Demonceaux. Afin que, pour le même prix, le plus grand nombre puisse en profiter au maximum. »

Tee-shirt rouge, visage fin et juvénile, l'éducateur-gérant n'a pas une minute à lui. Il supervise le départ d'un groupe vers les cimes, court chercher un talkie-walkie, répond aux demandes des bambins et de leurs accompagnateurs. « Christophe, ça se passe bien avec les grands ? », s'enquiert-il, par talkie, auprès d'un autre moniteur. Sur le site, ils sont six, avec des tee-shirts barrés « staff ». La plupart sont des étudiants en sport.

Nu-pieds proscrits

Une fillette, joues rebondies et petites lunettes, s'avance. « Elle peut y aller ? », demande sa grand-mère. « Pas avec ces chaussures », avise Fabien Demonceaux.

Ses petits nu-pieds, des chaussures ouvertes, sont proscrits pour la grimpette. Son grand-père se décide à retourner à la maison chercher des baskets, au grand soulagement de la petite Manon. « J'en ai déjà fait une fois, babille-t-elle. Et j'adore ! »

À la fraîche, sur une butte qui surplombe les arbres, Josie observe avec délectations ses trois petits-enfants. « C'est bien, ce petit parc.

La prochaine fois, je prendrai le relax ! » Ce premier jour promet au parc aventure dans les arbres de Soyaux des sommets de fréquentations.

(1) L'accès se fait en fonction de la taille. Tarifs : 5 € (moins de 6 ans), 7 € (plus de 6 ans), 10 € (ados) et 13 € (adultes).

   SUDOUEST.fr